MENTIONS LEGALES

Petit Pois - Frédérique DUPIN

Siret: 813 133 212 00015

Formateur : 11 75 54073 75

Responsable de la publication : Frédérique DUPIN

                     

PLAN DU SITE

CONCEPT

Qui?

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page

NOUS SUIVRE

Abonnez-vous et restez au courant des nouveautés et dernières actus Petit Pois!

  • Frédérique DUPIN

Et si nous observions tous les apports d'un atelier de peinture parent/enfant!

Mis à jour : il y a 4 jours



Je ne peux pas commencer cet article sans citer les mots de Sophie Marinapoulos extraits de son rapport de mission tourné vers un nouveau concept:La Santé Culturelle.

"La culture pour tous ne se décrète pas, elle se vit,s'inscrit dans le quotidien des familles,et ce dès la naissance de l'enfant. Imprégnés par l'expérience partagée de l'éveil et de ses rapports tant pour le bébé que pour eux mêmes , les parents mesureront la force de grandir dans un bain culturel."

Pour écrire cet article j'ai observé l'enfant au cours d'un atelier de peinture .J'utilise le Je de l'enfant , je joue à me mettre à sa place comme Marinapoulos l'a fait dans son merveilleux livre : écoutez-moi grandir paru en 2016!

Affectif:

je peins avec ma maman, blotti tout contre, sur ses genoux le temps de m'acclimater avec un nouvel espace et de nouvelles personnes...

affirmation de soi:

je choisis ma couleur, je choisis mon espace, je choisis mon outil, je choisis ma position, je choisis mon geste...

Cognitif:

je veux peindre tout en haut du support, l' assiette est en bas. Je fais des aller retours avec mon pinceau. C'est long et ça me prend de l' énergie. Je réfléchis: je prends l' assiette dans une main et je peins de l'autre. Mais c' est trop lourd pour mon petit bras alors je rapproche l'assiette et je la pose à côté de moi. C'est toujours du travail mais un peu moins quand l'assiette est à côté de moi , je fais un trajet en moins, je n'ai plus besoin de me déplacer mais seulement à me baisser puis à me relever.

culturel:

je m'inscris dans l'histoire de l'homme depuis la nuit des temps qui éprouve le besoin de peindre et de toucher la matière. je m'inscris dans l'histoire de la couleur qui fait chaud au coeur. Prends de la couleur me dit l'adulte pas du noir! mais moi j'aime le noir justement , j'aime son contraste avec le blanc, J'aime cette couleur qui réfère aux pattes du "loup" et à la nuit.

Je m'inscris dans l'histoire des peintres, je peins et je réinvente la palette des couleurs comme eux. La palette qui permet de faire des mélanges et de se déplacer devant sa toile.

moteur: Je prends le tube de peinture, je le mets à l'envers et j' appuie fort pour que la matière sorte.D'abord rien ne sort, je secoue le tube, je le tape puis la peinture sort beaucoup et d'un seul coup! Maman me dit ça suffit tu vas gâcher!

lexical: Gâcher ce n' est pas le même mot que cacher, pourtant une seule lettre change, la première.

phonologie, discrimination auditive:

Encore quelques années pour apprendre la différenciation phonologique: le /k/ et le /g/ , même place dans l'appareil phonatoire avec un peu plus de souffle pour le / g/,c'est tout !

narratif:

accompagner la découverte et les actions de son enfant en imaginant un petit récit c'est un câlin narratif!

musical

J'écoute la musique de Schubert qui m'enveloppe et les adultes qui par moment chantonnent l'air de la musique.Je m'inscris dans l'histoire et la culture universelle de la musique. Ma maman nous fait part de son regret d'avoir arrêté de jouer de son instrument : la flûte traversière et de son souhait de me faire découvrir la musique et plus particulièrement le violon.

sensoriel:

C'est mon premier atelier je savonne mes mains avec de la peinture et je me recouvre les cuisses en les massant, j'explore mes contours, je perçois mon corps.

Je ne peins que d'une seule main parce que la peinture sur mon autre main a séché et que ça me tire la peau. L'adulte est attentif, il s'occupe bien de moi, il enlève la peinture sèche avec de l'eau.Ma peau ne tire plus!

Je tape avec mon pinceau sur le carton, ça fait du bruit:" boum!boum!boum!"

Je me déplace pour peindre dans un rayon de soleil pour me délecter de la chaleur des rayons sur ma peau qui est chaude.

social: Je joue a coucou/ caché avec ma copine, en ouvrant et en fermant un petit volet à ma hauteur. Ça m' oblige à regarder l'autre, mon pair droit dans les yeux et nous rions toutes les deux, de nous reconnaître. Je ris et ma maman rit, et la maman de ma copine rit :comme c'est agréable de rire tous ensemble.

langage:

Je me place face à l'adulte et j'initie un jeu, nous peignons chacun notre tour, je peins et je dis : "toi"!, l'adulte peint , je peins et je redis:"toi!"

j'exerce mon pouvoir sur l'autre qui est un adulte et ça me plaît! mine de rien l'adulte sait que ce qui se joue c'est le tour de rôle de la conversation, l'alternance du je te parle / tu m'écoutes, tu me parles / je t'écoute. Quel plaisir que cette conversation toute en peinture!

physique: Ma copine prend une peluche et la fait tomber par la fente, elle est pleine de peinture.

Ce que je lâche tombe c'est la loi de la gravité! Je réitère mon expérience jusqu'à plus soif.

#vitalitédécouvreuse #santéculturelle #peinture #parentalité #sophiemarinapoulos